février 2017
Pleins feux sur…

Le ministre de la Santé annonce que le gouvernement projette d’autoriser les IA à prescrire des médicaments

Jeudi 23 février 2017, le ministre de la Santé et des Soins de longue durée, Eric Hoskins, a annoncé qu’il avait l’intention de proposer des modifications de la Loi sur les infirmières et infirmiers ce printemps. Advenant leur adoption, ces modifications élargiront le champ d’application de l’IA pour permettre à celle-ci de communiquer un diagnostic à ses clients et de leur prescrire des médicaments.

Après modification de la Loi sur les infirmières et infirmiers, l’Ordre collaborera étroitement avec le gouvernement pour créer un règlement traitant de ce changement du champ d’application des infirmières.  

La prescription de médicaments est une activité présentant un risque élevé. L’Ordre a pour mission de s’assurer que les IA possèdent les connaissances, les compétences et le jugement nécessaires pour effectuer cette activité de façon sécuritaire.  

En prévision de ce changement, l’Ordre consultera les infirmières, les employeurs, la population et d’autres intervenants et entreprendra éventuellement les activités suivantes :

  • Déterminer les compétences et les études dont les IA auront besoin pour communiquer des diagnostics et prescrire des médicaments de façon sécuritaire

  • Établir les normes d’exercice qui certifient que les IA exercent la profession de façon sécuritaire

  • Déterminer les exigences du maintien de la compétence par l’entremise du Programme d’assurance de la qualité de l’Ordre

Il est important de souligner que les IA en Ontario ne sont actuellement pas autorisées à communiquer des diagnostics ou à prescrire des médicaments. Elles seront autorisées à effectuer ces activités indépendamment uniquement après que le gouvernement de l’Ontario approuve le règlement de l’Ordre.    

Nous sommes impatients de collaborer avec le Ministère, les infirmières, les employeurs, la population et les autres intervenants à ce changement prévu.  

Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de ce dossier.

Back to Top