Sur cette page

Nancy E. Lane

L’Infirmière a reconnu avoir commis une faute professionnelle en raison du fait qu’elle a été reconnue coupable de l’infraction criminelle d’homicide involontaire coupable de son conjoint, laquelle influe sur son aptitude à exercer la profession infirmière.

L’Infirmière ne s’est pas présentée à l’audience, mais s’est fait représenter par une avocate.

Le jury a reconnu l’Infirmière coupable de la faute professionnelle susmentionnée.

De concert avec l’Ordre, l’Infirmière a présenté au jury un exposé conjoint recommandant que le jury révoque le certificat d’inscription de l’Infirmière.

Le dossier présente les facteurs atténuants suivants : l’Infirmière a collaboré avec l’Ordre et, en convenant de la peine proposée de révocation du certificat, elle a assumé la responsabilité de ses actes.

Parmi les facteurs aggravants, il convient de mentionner la gravité des accusations. L’Infirmière avait une connaissance intime de l’état médical de son conjoint; elle n’a pas fourni d’aide médicale ni appelé les secours médicaux et, ce faisant, a retardé l’administration d’un traitement et a concouru au décès de son conjoint.

Le jury a accepté l’exposé conjoint sur la décision et a conclu que la peine proposée de révocation du certificat était raisonnable et dans l’intérêt public.

Page mise à jour le 28 septembre, 2010