Sur cette page

Richard Paul Nightingale

L’Infirmier a avoué avoir commis une faute professionnelle pour les raisons suivantes : il a infligé des mauvais traitements d’ordre sexuel à une cliente* lorsqu’il a eu des rapports sexuels avec la cliente; il a affiché une conduite ou posé un acte influant sur son aptitude à exercer la profession, qui eu égard à toutes les circonstances, seraient raisonnablement jugés honteux, déshonorants ou peu professionnels par les membres de la profession.

L’Ordre et l’Infirmier ont présenté au jury un exposé conjoint recommandant au jury de rendre une décision prévoyant une réprimande verbale, la révocation du certificat d’inscription de l’Infirmier et le remboursement à l’Ordre par l’Infirmier d’un somme maximum de 5 000 $. Ce montant sera offert à la Cliente aux fins de thérapie et de consultation conformément à l’article 85.7 du Code des professions de la santé si la Cliente participe au programme.

Le jury a accepté l’exposé conjoint sur la décision et a conclu que la peine proposée était raisonnable et dans l’intérêt public.

*Le féminin est employé lorsque l’on ne connaît pas le genre d’une personne ou l’on doit en préserver la confidentialité.

Page mise à jour le 28 septembre, 2010