Sur cette page

Erin Backstrom - AA795890

L’Infirmière a reconnu avoir commis une faute professionnelle pour les raisons suivantes : elle a été reconnue coupable d’avoir causé des lésions corporelles à deux personnes pendant qu’elle conduisait un véhicule à moteur avec des facultés affaiblies et elle n’est pas restée sur les lieux pour aider les deux personnes dans le but de se soustraire à sa responsabilité civile ou criminelle, lesquelles sont des infractions qui influent sur son aptitude à exercer la profession d’infirmière.

De concert avec l’Ordre, l’Infirmière a présenté au jury un exposé conjoint recommandant que le jury rende une décision prévoyant une réprimande verbale, une suspension de deux mois et une imposition de limites et de conditions au certificat d’inscription de l’Infirmière, notamment l’obligation pour l’Infirmière d’assister à au moins une rencontre avec une experte en soins infirmiers et d’aviser ses employeurs de la décision pendant 18 mois.

L’affaire présente les facteurs atténuants suivants : l’Infirmière ne compte pas d’antécédents disciplinaires, elle a avoué sa faute à un stade précoce, elle a collaboré avec l’Ordre, elle a exprimé des remords, elle ne consomme plus d’alcool depuis l’incident et elle a effectué des modules d’apprentissage réflexif. Les facteurs aggravants comprennent la gravité de la conduite. Ce genre de comportement n’est pas conforme aux attentes de la population ou de l’Ordre envers les infirmières.   

Le jury a accepté l’exposé conjoint sur la décision et a jugé la peine proposée raisonnable et dans l’intérêt public, et conforme à la peine imposée dans des cas antérieurs. 

Page mise à jour le 26 septembre, 2017