Sur cette page

Jayson Phillips - JG680636

L’Ordre accuse l’Infirmier de ce qui suit : afficher un schème de conduite inadéquate ou de harcèlement sexuel envers ses collègues; et afficher une conduite ou poser un acte influant sur son aptitude à exercer la profession, lesquels eu égard à toutes les circonstances, seraient raisonnablement jugés honteux, déshonorants ou peu professionnels.   

L’Infirmier ne s’est pas présenté à l’audience.  

Le jury a reconnu l’Infirmier coupable de la faute professionnelle susmentionnée et a déclaré que sa conduite serait raisonnablement jugée honteuse, déshonorante et peu professionnelle par les membres de la profession.   

La conduite de l’Infirmier remet en question ses bonnes mœurs et son aptitude à s’acquitter des obligations plus rigoureuses imposées aux infirmières par la population. La conduite a eu lieu sur une longue période de temps pendant laquelle l’Infirmier a eu l’occasion de réfléchir à son comportement chaque fois que ses collègues lui demandaient d’y mettre fin.  

Le jury a accepté l’exposé de l’Ordre sur la décision et a ordonné une réprimande verbale, une suspension de cinq mois et l’imposition de conditions et de limites au certificat d’inscription de l’Infirmier, notamment l’obligation pour l’Infirmier d’assister à deux rencontres avec une experte en soins infirmiers et d’aviser ses employeurs de la décision pendant 12 mois.

Page mise à jour le 26 septembre, 2017