Sur cette page

Marie Smith - 0320226

L’Infirmière a reconnu avoir commis une faute professionnelle pour les raisons suivantes : elle a enfreint une norme d’exercice de la profession ou n’a pas respecté les normes d’exercice de la profession lorsqu’elle a saisi une cliente* par les épaules ou la blouse et l’a secouée; elle a infligé à la cliente des mauvais traitements physiques lorsqu’elle l’a saisie et l’a secouée; et elle a affiché une conduite ou posé un acte influant sur son aptitude à exercer la profession, lesquels eu égard à toutes les circonstances, seraient raisonnablement jugés honteux, déshonorants et peu professionnels par les membres de la profession.

L’Infirmière a signé un engagement selon lequel elle accepte de démissionner en permanence de l’Ordre et de ne pas présenter de nouvelle demande d’adhésion à l’Ordre à l’avenir. À la lumière de cet engagement, l’Ordre et l’Infirmière ont présenté un exposé conjoint au jury recommandant que celui-ci somme l’Infirmière de comparaître devant le jury pour être réprimandée dans les trois mois après la date de la décision.

Le jury a accepté l’exposé conjoint sur la décision et a jugé la peine proposée raisonnable et dans l’intérêt public.


*Le féminin est employé lorsque l’on ne connaît pas le genre d’une personne ou l’on doit en préserver la confidentialité.

Page mise à jour le 26 septembre, 2017