Compétence linguistique : autres types d’attestations

Lorsque vous n’êtes pas en mesure d’attester votre compétence linguistique par le biais de votre programme de sciences infirmières, de votre statut d’inscription ou de vos résultats à un examen de compétence linguistique, l’Ordre peut également prendre en compte les types d’attestations suivantes.

Études additionnelles

Si l’Ordre vous a demandé de faire des études additionnelles pour répondre au critère d’admissibilité de preuve d’exercice, vous pouvez utiliser ces études additionnelles pour attester votre compétence linguistique.

Les études additionnelles doivent comprendre :

  • au moins 200 heures d’enseignement clinique dispensé en anglais ou en français dans le cadre du programme
  • une attestation que l’anglais ou le français était la première langue d’enseignement théorique et pratique et la première langue de l’établissement d’enseignement
  • une attestation que l’enseignement théorique et clinique n’a pas été exclusivement assuré par une Évaluation et reconnaissance des acquis (ERA) et
  • une attestation que le programme n’a pas été offert exclusivement en ligne ou à distance.
Réussite d’un autre programme de sciences infirmières ou d’un programme non lié aux sciences infirmières

L’Ordre prendra en compte la réussite, à un collège ou à une université, d’un autre programme de sciences infirmières ou d’un programme non lié aux sciences infirmières aux fins d’attestation de la compétence linguistique si : 

  • l’enseignement théorique et le placement clinique ou le stage ont été offerts en anglais ou en français
  • l’anglais ou le français était la première langue de l’établissement d’enseignement
  • vous avez fait au moins 200 heures de ce placement clinique ou ce stage en anglais ou en français
  • le programme n’a pas été offert exclusivement en ligne ou à distance et
  • l’enseignement théorique et l’enseignement du placement clinique/stage n’ont pas été assurés exclusivement par une Évaluation et reconnaissance des acquis (ERA).
Expérience d’enseignement

Les candidates qui ont donné des cours de sciences infirmières ou des cours liés à une autre profession de la santé au niveau collégial ou universitaire peuvent utiliser leur expérience d’enseignement pour attester leur compétence linguistique si :

  • la profession était réglementée dans l’administration où l’établissement d’enseignement postsecondaire était situé à la période à laquelle vous avez donné cours
  • vous avez principalement utilisé l’anglais ou le français pour enseigner
  • l’anglais ou le français était la première langue utilisée pour l’enseignement théorique et clinique, et était la première langue de l’établissement d’enseignement
  • les cours que vous avez donnés n’ont pas été dispensés exclusivement en ligne ou à distance.

À noter que le cours théorique ne peut pas être un cours de lecture, de recherche ou de thèse indépendante dans le cadre duquel vous dispensez un enseignement individualisé (c.-à-d., un rôle de direction). Si tel est le cas, vous devez fournir une attestation indiquant que vous avez donné d’autres séminaires ou cours magistraux, ou fournir une autre forme d’attestation de compétence linguistique qui permettra une évaluation adéquate de toutes les capacités langagières (compréhension et expression écrite et compréhension et expression orale).

Examen par le Comité d’inscription

Les candidates peuvent aussi présenter une attestation de compétence linguistique qui ne s’inscrit dans aucune des catégories précitées. Voici quelques exemples éventuels :

  • rôle infirmier rémunéré ou bénévole 
  • rôle non-infirmier rémunéré ou bénévole, comme le rôle d’une préposée aux services de soutien à la personne 
  • rôle de gestionnaire ou d’employée dans le secteur des services, comme un magasin ou un restaurant.

Si vous décidez de fournir une attestation de compétence linguistique qui ne s’inscrit dans aucune des catégories précitées (études additionnelles, réussite d’un autre programme, expérience d’enseignement), vous devrez demander par écrit à l’Ordre que le Comité d’inscription examine votre demande d’inscription. Vous pouvez également demander par écrit à l’Ordre que le comité vous accorde éventuellement une prorogation de l’échéancier de deux ans si votre attestation ne respecte pas cet échéancier. 

À noter que l’Ordre se réserve le droit de renvoyer votre demande d’inscription au Comité d’inscription s’il détermine que l’attestation de compétence linguistique que vous lui présentez ne répond pas aux critères précisés.

Si votre demande est renvoyée au Comité d’inscription aux fins d’examen (à votre demande ou à la demande du personnel de l’Ordre), on vous informera par écrit de la date à laquelle le comité se réunira et de la date limite d’ici laquelle vous devrez présenter votre preuve et les documents à l’appui. Vous n’êtes pas tenue d’assister à cette réunion.
Le comité examinera les renseignements que vous avez fournis et vous communique sa décision. Voici certaines des décisions que le comité peut prendre :  

  • Déterminer que vous répondez ou que vous ne répondez pas au critère de compétence linguistique

  • Déterminer que l’on devrait vous accorder une prorogation du délai imparti pour la satisfaction du critère linguistique 

  • Enjoindre à la directrice générale de l’Ordre de vous délivrer un certificat d’inscription (à condition que tous les autres critères d’admissibilité soient satisfaits)

  • Enjoindre à la directrice générale de vous délivrer un certificat d’inscription à condition que vous réussissiez à un examen approuvé de compétence linguistique d’ici une certaine date

  • Enjoindre à la directrice générale de vous refuser la délivrance d’un certificat d’inscription en raison du fait que vous n’avez pas répondu à tous les critères d’admissibilité.

 

Page mise à jour le 14 octobre, 2014