Sur cette page

Actualisation des compétences pour les IAA et examen

L’OIIO et le British Columbia College of Nurse Professionals (BCCNP) travaillent ensemble sur l’élaboration d’un nouvel examen d’autorisation pour les infirmières auxiliaires autorisées. Nous nous sommes associés au National Council of State Boards of Nursing (NCSBN) pour élaborer l’examen, le Regulatory Exam—Practical Nurse (REx-PN), qui sera lancé le 4 janvier 2022.

Le REx-PNMC évaluera les compétences pour l’admission à la profession canadiennes. Il est basé sur l’exercice actuel des IAA et axé sur la sécurité des clients; il permettra de s’assurer que les infirmières qui intègrent la profession ont les connaissances, les compétences et le jugement requis en début de carrière.

Actuellement, toutes les administrations de réglementation, à l’exception du Québec qui utilise son propre examen, utilisent l'Examen d’autorisation d’infirmière auxiliaire au Canada (EAIAC), un examen élaboré et administré par Yardstick Stratégies en Évaluation inc. L’OIIO et le BCCNP continueront d’utiliser l’EAIAC jusqu’au 31 décembre 2021, date butoir à laquelle l’examen actuel ne sera plus utilisé, tel que cela a été approuvé par le Conseil de l’OIIO.

CHRONOLOGIE:

NOS PARTENAIRES :

Les soins de santé continuent d'évoluer rapidement et en conséquence, les compétences que les infirmières doivent mettre en application sont également en évolution constante. En outre, la population déjà importante, mais toujours croissante, de l'Ontario et de la Colombie-Britannique, accroît le besoin en ressources infirmières. Chaque année en Ontario et en Colombie-Britannique, près de 7 000 personnes demandent à passer l'examen réglementaire, nécessaire pour pouvoir exercer à titre d'infirmière auxiliaire (IAA). Étant deux des organismes de réglementation des infirmières auxiliaires les plus importants du pays, nous faisons face à des enjeux semblables lors de l'évaluation de ce nombre important de candidates, afin de nous assurer qu'elles soient prêtes à exercer la profession infirmière de manière sécuritaire. Étant donné les similitudes au niveau des enjeux auxquels nous sommes confrontés, l'Ontario et la Colombie-Britannique travaillent ensemble sur l'élaboration d'un nouvel examen et sur des processus associés, ce qui nous permettra de continuer à évaluer efficacement ce nombre important de candidates sur les compétences dont elles ont besoin pour pouvoir exercer de manière sécuritaire.

Après une étude approfondie des fournisseurs éventuels qui pourraient nous aider dans ce travail, l'OIIO et le BCCNP ont choisi le National Council of State Boards of Nursing (NCSBN). Le NCSBN apporte son expertise dans l'élaboration d'examens, la sécurité, la technologie, la recherche et l'administration, d'une façon qui correspond le mieux à nos besoins actuels, nos plans pour une croissance future et une amélioration éventuelle dans la méthode d'évaluation et la sécurité.

En outre, nous avons travaillé avec d’autres organismes de réglementation canadiens sur l’élaboration d’un ensemble de compétences pour l’admission à la profession d’infirmière auxiliaire, applicable à l'échelle nationale. Dans le cadre de ce travail, nous avons sollicité l’avis de programmes de formation d’infirmière en anglais et en français, de jeunes diplômées, d’IAA en activité et d’autres intervenants. Ce travail collaboratif assurera que le contenu couvert par le nouvel examen reflète ce qui est enseigné et que les institutions académiques disposent de suffisamment de temps pour appliquer tout changement nécessaire à leur curriculum (voir la page [en anglais seulement] PN Exam Transition Working Group [Groupe de travail sur la transition vers l’examen d’autorisation des IAA] pour les dernières mises à jour).

Les avantages de ces changements incluront ce qui suit :

  • Rester au fait : Nous recherchons sans cesse des façons d’améliorer la sécurité publique et nous passons régulièrement en revue les données probantes les plus actuelles pour voir si nous pouvons apporter des améliorations. Cette revue prend également en compte les compétences actuelles dont ont besoin les infirmières aujourd’hui.
  • Sécurité accrue : Les progrès technologiques continuent de faciliter une surveillance proactive, nous permettant ainsi de remédier rapidement aux failles relatives à la sécurité de l'examen.
  • Aucune limite quant au nombre de passages : Actuellement, les candidates qui passent l’EAIAC sont limitées à trois tentatives maximum. Le REx-PN sera un type différent d’examen qui ne sera pas assorti d’un nombre limité de passages (tentatives) de l’examen. Quel que soit le nombre de tentatives, la seule façon pour une personne de réussir le REx-PN est de prouver qu’elle possède les connaissances, les compétences et le jugement nécessaires pour pouvoir exercer de manière sécuritaire à titre d'infirmière auxiliaire débutante.
  • Plus accessible : L'EAIAC actuel est offert quatre fois par an. Il sera possible de passer le REx-PN en tout temps, bien que les candidates devront attendre au minimum 60 jours entre chaque tentative, ce qui correspond à six tentatives par année. Notre but est de permettre aux candidates de commencer à travailler le plus tôt possible.
  • Rétroaction plus rapide : Les candidates à l'examen connaîtront leurs résultats plus rapidement.
  • Disponibilité des ressources de préparation à l'examen : Des ressources permettant d'étudier et de s'exercer pour l'examen seront développées et offertes en anglais et en français.
  • Implication accrue des intervenants : Des infirmières exerçant au Canada forment les comités en charge de travailler sur l'examen. Des éducateurs francophones de l’Ontario participeront au processus de développement et de traduction, lequel sera rigoureux et fondé sur des données concrètes. Nous avons discuté avec des éducateurs de programmes de formation d'infirmière auxiliaire sur nos plans et nous avons sollicité leur avis initial sur le délai qui leur serait nécessaire pour incorporer les compétences et le format d'examen révisés dans un nouveau curriculum. Nous avons également discuté avec d'autres intervenants, ce que nous continuerons de faire tout au long du projet.
Ressources 

Les ressources suivantes révèlent le travail réalisé pour l'élaboration du REx-PN. 

ANALYSE DE L’EXERCICE

Pour lancer le processus d’élaboration d’un nouvel examen, nous avons commencé par réaliser une Analyse de l’exercice en début d’année 2019, à laquelle des personnes de la Colombie-Britannique et de l’Ontario ont participé. Nous avons constitué un sous-comité d’experts en la matière pour la création d’une liste d’activités pour les IAA. Nous avons ensuite incorporé ces informations dans un sondage envoyé aux nouvelles IAA, puis nous avons analysé ces données. Une correspondance des compétences récemment révisées pour l’admission à la profession, à l’échelle nationale, avec l’analyse de l’exercice a été établie pour s’assurer que les compétences essentielles à un exercice infirmier sécuritaire soient incluses dans l’examen.

Parce que l'industrie des soins de santé évolue rapidement au Canada, des études d’analyse de l’exercice seront réalisées par l’OIIO et le BCCNP tous les cinq ans.

PLAN DE L’EXAMEN ET CORRESPONDANCE AVEC LES COMPÉTENCES 

Pour guider les candidates qui se préparent à passer le REx-PN, le Plan de l’examen détaille les domaines qui seront évalués dans le REx-PN. Il décrit également la façon dont l’examen est structuré, notamment la longueur de l’examen et son système de notation. Le Plan de l’examen guide également les éducateurs dans la rédaction de questions du même type que celles du REx-PN, afin qu’ils puissent aider les étudiantes à se préparer.

Le Plan de l’examen est également utilisé pour donner des directives aux personnes qui rédigent les questions de l’examen. Les questions du REx-PN sont rédigées par des infirmières canadiennes.

Le REx-PN n’évaluera pas tout ce que les IAA doivent savoir tout au long de leur carrière. Il évaluera les compétences (connaissances, compétences et jugement) que les infirmières sont censées avoir lors de leur première année d’exercice, afin de garantir la sécurité des patients. Pour montrer comment le REx-PN évaluera ces compétences particulières, nous avons établi une correspondance entre les compétences des IAA et les domaines couverts par le Plan de l’examen.

TESTS SUR LE TERRAIN AUPRÈS D’ ÉTUDIANTES 

Pour nous assurer que les questions du REx-PN évaluent justement les connaissances, les compétences et le jugement nécessaires aux IAA en début de carrière, en premier lieu, nous testons les questions d’examen sur le terrain auprès d’étudiantes en dernière année de leur formation d’infirmière auxiliaire. Nous sommes très reconnaissants envers les centaines d’étudiantes de tout l’Ontario et de la Colombie-Britannique qui donnent de leur temps pour ces tests. En participant, elles font preuve de leadership et de responsabilisation envers leur future profession.

UN PROCESSUS DE COLLABORATION

Nous nous engageons à collaborer avec des intervenants tout au long du processus d’élaboration de l’examen. Nous donnons la possibilité aux infirmières de participer et de s’impliquer dans le processus d’élaboration de l’examen, en leur permettant par exemple d’intégrer les sous-comités de rédaction et de révision des questions d'examen; ces offres sont affichées sur les sites Web de l’OIIO et du BCCNP. Nous continuerons de proposer des ateliers pour les éducateurs, ainsi que des séances d’information dans les mois à venir.

Si vous avez des questions sur le projet du REx-PN, vous pouvez nous envoyer un courriel à RExPN@cnomail.org

Ressources REx-PN supplémentaires 

Page mise à jour le 30 juin, 2020
Dans ce contenu, le féminin est employé sans préjudice et désigne les hommes aussi bien que les femmes.