Sur cette page

FAQ sur la vaccination contre la COVID-19

En janvier 2021, le ministère de la Santé a modifié une loi en vertu de la Loi de 1991 sur les professions de santé réglementées (LPSR) pour faciliter l'administration du vaccin contre la COVID-19.

Une mise à jour de décembre 2021 du Règlement sur les Actes autorisés, pris en vertu de la LPSR, permet à toute personne d'administrer un vaccin contre la COVID-19, si un médecin, une infirmière autorisée, une infirmière praticienne ou un pharmacien est présent et disponible pour la personne qui administre le vaccin.

Vous trouverez ci-dessous les réponses aux questions qui nous ont été le plus souvent posées à propos de ce changement. Pour toute autre question relative à l'exercice infirmier, veuillez consulter nos ressources sur l'exercice ou communiquer avec l'équipe dédiée à la Qualité de l'exercice de l'OIIO.

Que signifient ces exemptions?

L'exemption émise en janvier 2021 permet aux IA, IAA, pharmaciens, internes pharmaciens, étudiants inscrits en pharmacie ou techniciens en pharmacie d'administrer le vaccin contre la COVID-19 sans ordre.

L'exemption émise en décembre 2021 permet à toute personne d'administrer le vaccin lorsqu'elle est engagée dans le cadre du déploiement de la vaccination par une organisation (p. ex. une clinique de consultations externes, une unité de santé publique, etc.) ou une entité qui a conclu un accord avec le ministre de la Santé concernant l'administration du vaccin contre la COVID-19. Cette exemption ne s'applique que si un médecin, une infirmière autorisée, une infirmière praticienne ou un pharmacien est présent et accessible à la personne qui administre le vaccin, pour discuter des questions relatives à l'administration du vaccin ou pour donner des directives à cet égard.

La LPSR énumère les actes autorisés qui sont réservés à certaines personnes, afin de favoriser la sécurité des soins aux patients. Un exemple d'acte autorisé est « l'administration d'une substance par injection ». Les actes autorisés sont restreints en raison du risque qu'ils représentent pour le public, s'ils sont exécutés par une personne qui n'a pas reçu la formation appropriée.

Dans quels contextes les ia et les iaa peuvent-elles administrer le vaccin contre la covid-19 sans un ordre ou une directive directe?

Les IA et les IAA peuvent administrer le vaccin contre la COVID-19 sans ordre, à condition qu'elles travaillent ou fassent du bénévolat pour une organisation ou une entité qui a conclu un accord avec le ministre de la Santé concernant l'administration du vaccin contre la COVID-19. Il s'agit notamment des sites de vaccination gérés par les municipalités, des sites hospitaliers, des sites de vaccination mobiles, des pharmacies, des cliniques, des établissements de soins primaires et des lieux communautaires, tels que les centres de santé communautaires et les centres d'accès aux services de santé pour les Autochtones.

Notre établissement a adopté un modèle où les infirmières et les pharmaciens préparent le vaccin et d'autres prestataires de soins de santé l'administrent. Cela va-t-il à l'encontre des normes de l'oiio?

L'OIIO ne considère pas que cette pratique soit spécifiquement inacceptable tant qu'elle est conforme aux principes énoncés dans les normes, comme la norme d'exercice Médicaments. Les normes d'exercice et directives professionnelles de l'OIIO sont vastes et fondées sur des principes, de sorte qu'elles peuvent être appliquées à toutes les infirmières, quel que soit leur milieu d'exercice.

Vous êtes encouragée à revoir les politiques de votre employeur et à travailler en collaboration avec votre équipe pour combler toute lacune dans l’exercice, afin de garantir la sécurité des soins aux patients et des pratiques visant une utilisation sécuritaire des médicaments.

Certains éléments à prendre en compte lors de l'élaboration de vos politiques concernant cette pratique peuvent être, sans toutefois s'y limiter, les suivants :

  • Quel est le procédé utilisé pour que les seringues soient clairement et correctement étiquetées et garantir la sécurité?
  • Quelles autres stratégies votre équipe soignante peut-elle mettre en œuvre pour s'assurer que le patient reçoit le bon médicament?
  • Comment s'assurer que les exigences spécifiques, telles que la température de conservation par exemple, sont respectées conformément aux instructions du fabricant?
  • Comment chaque étape sera-t-elle documentée pour garantir la responsabilisation?
  • Comment avez-vous réglé les problèmes en suspens avec votre employeur dans l'intérêt de la sécurité des soins aux patients?

Puis-je aider si je suis inscrite dans la catégorie de membre inactif, si j'ai résilié mon certificat d'inscription ou si je suis une étudiante en soins infirmiers?

Oui, vous pouvez aider.

  1. Vous pouvez demander la remise en vigueur de votre certificat d’inscription à l’OIIO. Les anciennes infirmières, ou les infirmières inscrites dans la catégorie de membre inactif, qui ont exercé au cours des trois dernières années, peuvent demander la remise en vigueur de leur certificat d’inscription dans la catégorie générale, afin de prendre part aux efforts de lutte contre la pandémie, y compris le déploiement de la vaccination.
  2. Vous pouvez également choisir de travailler à titre de prestataire de soins non réglementé. Votre employeur déterminera votre rôle et vos responsabilités.
  3. Si vous êtes une étudiante en soins infirmiers, vous devez rendre compte à votre établissement universitaire et aux organismes de placement. L'OIIO ne réglemente pas les étudiantes en soins infirmiers. Il appartient à l'organisation d'accueil et à l'établissement universitaire de déterminer les rôles et les responsabilités des étudiantes et d'assurer une orientation et une formation adéquates, non seulement pour les étudiantes, mais aussi pour l'ensemble du personnel.

Pour aider à l'administration du vaccin contre la COVID-19, vous pouvez vous inscrire et présenter une demande par le biais du Portail de l'Ontario pour le jumelage.

 

Page mise à jour le 28 janvier, 2022
Dans ce contenu, le féminin est employé sans préjudice et désigne les hommes aussi bien que les femmes.