Sur cette page

Responsabilités en cas de refus d’affectation ou d'interruption des services infirmiers

En tant qu’infirmières, votre responsabilité principale concerne les patients. Lorsque vous décidez de fournir des soins dans une situation particulière, exercez votre jugement professionnel et suivez un processus de prise de décisions éthique.

Un abandon se produit lorsqu'une infirmière accepte une affectation et interrompt les soins sans :

  • que le patient demande cette interruption
  • organiser une alternative convenable ou un service de remplacement; ni
  • permettre une possibilité raisonnable de prestation de services alternatifs ou de remplacement

Les infirmières peuvent s’inquiéter du fait que le refus du travail pourrait être considéré comme un abandon. Dans de nombreuses situations, les infirmières peuvent envisager de refuser des affectations ou d'interrompre les soins. Par exemple, en cas de travail dans des environnements hors de leurs connaissances, leurs compétences et leur jugement, en cas de problème de charge de travail ou même de grève sur le lieu de travail.

Lorsque vous décidez de refuser une affectation ou d’interrompre des soins infirmiers, vous avez la responsabilité de :

  1. Évaluer les dommages potentiels pour vous-même et vos patients
    Tenez compte des circonstances de la situation et de votre milieu de travail. Continuez de travailler avec vos connaissances, vos compétences et votre jugement et réalisez une évaluation des risques délocalisée.
  2. Utiliser des sources fondées sur des données probantes pour éclairer votre prise de décisions et tenir compte du contexte de la situation
  3. Communiquer vos inquiétudes à votre employeur 
    Dites à votre employeur que vous envisagez de refuser une affectation ou d'interrompre les soins infirmiers. Parlez de vos inquiétudes avec votre employeur et tenez compte de sa réaction. Si, après en avoir discuté, vous choisissez de refuser une affectation ou d'interrompre des soins, collaborez avec votre employeur pour élaborer un plan pour veiller à ce que les soins au patient soient poursuivis.
  4. Veiller à ce que votre ou vos patients continuent de bénéficier de soins 
    Vous devez veiller à ce qu’une alternative convenable de soins existe pour votre ou vos patients ou à laisser un délai raisonnable pour organiser des services alternatifs ou de remplacement.
  5. Documenter votre processus de prise de décisions, vos actes et votre décision

Pour en savoir plus, lisez les ressources suivantes :

 

 

 

 

Pour demander une version accessible de tout document figurant sur cette page, veuillez nous contacter.

Page mise à jour le 21 juillet, 2023
Dans ce contenu, le féminin est employé sans préjudice et désigne les hommes aussi bien que les femmes.