janvier 2020
Actualités

Mieux cerner la notion de relation thérapeutique

Les infirmières sont tenues d’établir et maintenir des limites professionnelles thérapeutiques avec leurs patients. La relation thérapeutique contribue à la santé et au bien-être du patient.

La relation dure aussi longtemps que le patient a besoin de recevoir des soins infirmiers. Cela signifie que peu importe la durée des soins, longue ou courte, une relation thérapeutique est formée.

Pour s’assurer que la priorité soit mise sur les besoins du patient, les cinq éléments suivants doivent être présents dans la relation thérapeutique : 

Confiance :

La confiance est au cœur de la relation thérapeutique. Elle peut tout d’abord sembler fragile et vous devez déployer des efforts continus pour la préserver.

Respect :

Respecter c'est reconnaître que chaque personne a sa propre dignité, valeur et individualité, quels que soient son statut socio-économique, ses qualités personnelles et la nature de ses problèmes de santé.

Intimité professionnelle :

Lorsque les infirmières prodiguent des soins « intimes » à leurs patients, comme les laver, cela crée une proximité professionnelle. L’intimité professionnelle peut également impliquer d’avoir accès à des aspects psychologiques, spirituels et sociaux, identifiés dans le plan de soins des patients.

Compassion :

Une infirmière exprime de la compassion en comprenant, validant et confirmant ce que l’expérience en soins de santé signifie pour le patient. Les infirmières doivent s’assurer de maintenir une distance affective appropriée entre elles et leurs patients, pour assurer des soins objectifs et une attitude professionnelle appropriée.

Pouvoir :

La relation thérapeutique s’accompagne d’une inégalité de pouvoir. L’infirmière a plus de pouvoir et d’influence dans le système de soins de santé, un accès à des renseignements confidentiels et la capacité de défendre les intérêts des patients. Si une infirmière abuse de ce pouvoir, cela est alors considéré comme un mauvais traitement.

Les infirmières sont tenues d’établir et de maintenir une relation thérapeutique, ce qui comprend le maintien de limites appropriées avec leurs patients. Cela signifie qu’il est interdit aux infirmières d’adopter un comportement ou/et de se livrer à des activités qui pourraient être perçus comme une enfreinte aux limites.

Enfreindre une limite signifie que l’infirmière fait un usage abusif de son pouvoir et de la confiance inhérente à la relation thérapeutique, pour satisfaire ses propres besoins ou qu’elle se comporte de manière peu professionnelle avec le patient.

La page 11 de la norme d’exercice La relation thérapeutique comporte un schéma décisionnel qui aide à déterminer si une activité ou un comportement est approprié(e) dans le cadre d’une relation thérapeutique et si cette activité ou ce comportement répond à des objectifs thérapeutiques. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les obligations redditionnelles des infirmières à l’égard de leurs patients, veuillez lire le Code de conduite.

Il est important de savoir qu’au-delà des relations professionnelles, les infirmières peuvent également avoir des relations sociales avec les patients. Néanmoins, il reste de leur obligation redditionnelle d’établir des limites appropriées dans ces relations. Pour en savoir plus, veuillez lire la section FAQ de notre page Info-exercice (en anglais seulement) : Professional vs. Social Relationships.

Back to Top