janvier 2020
Vous voulez savoir

Quelles sont les principales différences entre les relations professionnelles et les relations sociales?

Q : Je suis une infirmière en début de carrière. Je sais qu’il est important de faire la distinction entre les relations professionnelles et les relations sociales. Quelles sont les principales différences entre les deux?

R : Il est très important de connaître les différences entre les relations professionnelles et les relations sociales, étant donné que les infirmières sont tenues d’établir des limites appropriées dans ces relations.

La confiance, le respect, l’intimité professionnelle, la compassion et le pouvoir sont les cinq aspects inhérents à la relation thérapeutique et les besoins des clients sont au cœur de la relation professionnelle.

Voici les différences principales entre les relations professionnelles et les relations sociales :

DURÉE DE LA RELATION

Relation professionnelle :
La durée de la relation est liée au besoin d’un client en soins infirmiers et elle est limitée dans le temps. Elle peut être courte (par exemple, triage aux urgences) ou longue (par exemple, dans une unité de réadaptation). Quelle que soit la durée, une relation thérapeutique est formée.

Toute relation d’ordre sexuel avec un client, alors que des soins lui sont prodigués, et pendant un an après la fin de la relation thérapeutique, est considérée comme un mauvais traitement d’ordre sexuel et une faute professionnelle.

Relation sociale :
Choix personnel du fait qu’elle n’est pas définie par les besoins en soins. Peut durer toute une vie.

LIEU DE LA RELATION

Relation professionnelle :
Le lieu se limite à l’endroit où les soins sont requis ou prodigués.

Relation sociale :
N'importe où.

RAISON D’ÊTRE DE LA RELATION

Relation professionnelle :
Pour répondre aux besoins thérapeutiques du client.

Relation sociale :
Par plaisir ou par intérêt personnel.

ÉQUILIBRE DES POUVOIRS

Relation professionnelle :
Inégalité de pouvoir inhérente à la position de l’infirmière au sein de l’équipe soignante.

Un abus de pouvoir est considéré comme un mauvais traitement.

Relation sociale :
Égalité relative du pouvoir, avec basculement possible.

Le pouvoir est déterminé par un large éventail de facteurs qui ne sont pas en lien avec la position de l’infirmière.

RESPONSABILITÉ AFFÉRENTE À LA RELATION

Relation professionnelle :
L’infirmière est tenue d’établir la relation thérapeutique et de maintenir des limites professionnelles.

Relation sociale :
Responsabilité partagée pour l’établissement et le maintien de la relation.

RÉMUNÉRATION

Relation professionnelle :
Rémunérée ou pas.

Relation sociale :
Non rémunérée.

CONFIANCE

Relation professionnelle :
Au cœur de la relation thérapeutique. Peut tout d’abord sembler fragile et requiert des efforts continus pour la préserver.

Relation sociale :
Change en fonction du type de relation.

RESPECT

Relation professionnelle :
Inhérent à la relation thérapeutique. L’infirmière doit rester objective, respecter le choix du client et s’assurer que ses propres valeurs ne vont pas à l’encontre de l’exercice professionnel.

Relation sociale :
Peut être ou ne pas être présent. Peut changer en fonction du type de relation.

INTIMITÉ PROFESSIONNELLE

Relation professionnelle :
Inhérente au type de soins et de services que les infirmières fournissent.

Relation sociale :
Absente.

COMPASSION

Relation professionnelle :
Requise pour aider les clients à atteindre leurs objectifs en matière de soins et maintenir la relation thérapeutique.

Relation sociale :
Peut être ou ne pas être présente. Peut changer en fonction du type de relation et du contexte.

La ressource susmentionnée, « Différences principales entre les relations professionnelles et les relations sociales », a été adaptée de Professional Boundaries for Registered Nurses: Guidelines for the Nurse-Client relationship, de College and Association of Registered Nurses of Alberta.

Veuillez consulter les normes d’exercice La relation thérapeutique et Normes professionnelles pour en apprendre plus sur les divers aspects de la relation thérapeutique.
Back to Top