août 2021
Actualités

Posez-vous les quatre questions suivantes avant de réaliser toute intervention ou activité

Au cours des derniers mois, vous avez été nombreuses à nous dire que les décrets d'urgence, la nature dynamique de la pandémie et l'augmentation des réaffectations dans les différents milieux d'exercice vous ont amenées à vous interroger sur les interventions et les activités que vous êtes actuellement autorisées à réaliser.

Nous vous entendons et notre équipe dédiée à la Qualité de l'exercice peut vous apporter une réponse. 

Bien que de nombreux facteurs influencent votre décision, la formule permettant de prendre cette décision est simple. Pour toute situation, afin de déterminer si vous pouvez effectuer une intervention ou une activité particulière, posez-vous les quatre questions suivantes. Si vous pouvez répondre « oui » à chacune d'entre elles, alors vous pouvez réaliser cette activité ou intervention.

1. Suis-je autorisée à réaliser cette activité ou intervention?

L’étendue législative de votre champ d’exercice est issue de la Loi de 1991 sur les professions de la santé réglementée et la Loi de 1991 sur les infirmières et infirmiers.  Cependant, votre exercice peut être affecté par d’autres facteurs, comme les lois fédérales et provinciales, ainsi que les politiques de votre lieu de travail.

Votre habilitation en tant qu'infirmière à effectuer certaines interventions provient de la législation, comme les lois provinciales ou fédérales, les textes législatifs et les décrets d'urgence. L'ensemble de ces informations constitue votre champ d'exercice infirmier. Il est important de noter que le champ d'exercice peut varier considérablement d'une infirmière à l'autre, même au sein d'une même catégorie d'inscription, car certaines lois sont propres à certains milieux d'exercice. Par exemple, une IA travaillant dans un hôpital aura un champ d'exercice différent de celui d'une IA travaillant en milieu communautaire.

Il est important de noter que le champ d'exercice peut varier considérablement selon le milieu d’exercice, car certaines lois sont propres à certains milieux. Par exemple, une IA travaillant dans un hôpital aura un champ d'exercice différent de celui d'une IA travaillant en milieu communautaire.

Votre champ d'exercice peut également être affecté par des décrets d'urgence, tels que ceux que le gouvernement a mis en œuvre tout au long de la pandémie de COVID-19. Lorsque les décrets d'urgence sont en vigueur, ils peuvent avoir préséance sur la législation existante qui régit normalement votre exercice.Travaillez avec votre employeur pour déterminer si des décrets d'urgence spécifiques s'appliquent à votre milieu d'exercice. Vous pouvez trouver une liste des décrets d’urgence actuellement en vigueur pouvant avoir une incidence sur votre exercice infirmier ici.

Outre les décrets d'urgence, certaines exemptions à la législation peuvent également affecter votre exercice. Par exemple, le ministère de la Santé a créé une exemption dans la Loi de 1991 sur les professions de la santé réglementées pour permettre aux IA et à IAA d'administrer le vaccin contre la COVID-19 sans ordre.  

Il vous incombe de connaître l’étendue législative de votre champ d'exercice et toute autre loi ou politique pouvant affecter votre exercice.

Il vous incombe de connaître votre champ d'exercice infirmier et tout décret d'urgence ou toute exemption qui pourrait le modifier. Vous pouvez le faire en vous tenant informée des politiques de votre employeur et en lisant L'excellence et les autres informations que l'OIIO vous envoie.

2. Mon employeur ou mon milieu d'exercice appuie-t-il cette intervention ou activité?

Votre employeur est chargé de déterminer vos rôles et responsabilités. Il doit notamment déterminer si vous pouvez effectuer certaines activités et interventions dans le cadre de votre exercice.

Nous vous encourageons à examiner et à comprendre les politiques de votre lieu de travail. De plus, consultez votre employeur et l'ensemble de l'équipe soignante pour vous assurer que votre lieu de travail permet de réaliser une intervention donnée. Si votre lieu de travail ne vous permet pas d'effectuer une intervention ou une activité, vous pouvez préconiser et contribuer à l'élaboration de politiques et de procédures qui donnent la priorité à la sécurité des patients. 

3. Ai-je les connaissances, les compétences et le jugement nécessaires?

Ce n'est pas parce que vous pouvez faire quelque chose que vous devez le faire. Avant de réaliser une procédure ou une activité, demandez-vous si vous avez les connaissances, les compétences et le jugement nécessaires pour réaliser l'activité ou l'intervention de manière sécuritaire et compétente, ainsi que pour gérer tout résultat potentiel.

Si vous pensez que ce n'est pas le cas, n'effectuez pas l'intervention ou l'activité. Identifiez plutôt vos lacunes en matière d'apprentissage et parlez-en à votre employeur et à votre équipe soignante. Recherchez toutes les possibilités de formation ou d'éducation (y compris le mentorat par les pairs) pour vous assurer que vous pouvez fournir des soins sécuritaires aux patients. Si nécessaire, transférez les soins à un prestataire de soins de santé plus approprié.

4. Est-ce dans le meilleur intérêt du patient?

Évaluez le patient, ses souhaits, ses objectifs de soins et ses besoins en matière de soins. Votre patient peut avoir des besoins uniques ou des objectifs de soins spécifiques et c'est le rôle des infirmières de défendre les intérêts des patients. Le Code de conduite stipule que les infirmières doivent travailler en collaboration pour favoriser le bien-être des patients.

Étant donné qu'il n'y a pas deux mêmes patients, milieux d'exercice ou employeurs ou deux infirmières dont les connaissances, les compétences et le jugement sont identiques, il est important de poser et d'appliquer ces questions à chaque fois. En les comprenant, et en sachant pourquoi chacune d'entre elles est importante, vous serez en mesure de fournir les soins les plus sécuritaires possible à vos patients.

Pour en savoir plus sur le champ d'exercice infirmier, lisez Understanding Your Scope of Practice (Comprendre votre champ d’exercice) [en anglais seulement]. Pour toute question, contactez le  Service Info-exercice.

Back to Top