mars 2020
Actualités

Réfléchissez avant d’injecter

Pensez-vous que l’administration de produits cosmétiques injectables est une activité qui présente des risques élevés? Vous devriez.

Chaque année, l'OIIO reçoit des rapports de patients qui ont subi un préjudice lors d’une intervention esthétique. Ces incidents se sont produits pour différentes raisons. Par exemple, il se peut que l’infirmière n’ait pas suivi les mesures de précautions adéquates en matière de contrôle et de prévention des infections. Ou, peut-être que l’infirmière n’avait pas les connaissances, les compétences et le jugement requis pour administrer l’injection ou gérer les effets indésirables potentiels. Il est également possible que l’infirmière n’ait pas réalisé l’intervention dans un environnement propice à des soins sécuritaires.

Administrer des substances, comme de la toxine botulique (Botox) ou du plasma riche en plaquettes (PRP) à des fins cosmétiques, expose le patient aux mêmes risques que si ces substances lui avaient été administrées à des fins médicales. Si elles ne sont pas exécutées comme il se doit, ces interventions peuvent donner lieu à une infection, des douleurs inutiles, des réactions indésirables, et, si les réactions indésirables ne sont pas prises en charge correctement, à un décès.

Pour préserver la sécurité de vos patients et prévenir un préjudice évitable, vous devez :

1. Obtenir l’autorisation adéquate
Pour administrer du Botox ou du PRP, une IA ou IAA doit pratiquer l’acte autorisé d'administration de substances par voie d'injection. Par conséquent, les IA et IAA qui administrent des produits cosmétiques injectables doivent travailler en collaboration avec un prescripteur, comme un médecin ou une IP, et obtenir l’autorisation adéquate, comme un ordre direct ou une directive.

Une fois l’ordre donné, vous devez déterminer s’il est clair, complet et approprié. Si l’une de ces exigences manque, ne réalisez pas l’intervention. Parlez-en au prescripteur.

2. Penchez-vous sur votre exercice
Avant d’administrer le médicament, demandez-vous si vous avez les connaissances, les compétences et le jugement nécessaires pour exécuter l'intervention. Réfléchissez aux limites de vos connaissances, de vos compétences et de votre jugement, en vous rapprochant de vos collègues au besoin, pour des conseils ou pour toute question que vous pourriez avoir. N’oubliez pas que travailler ensemble pour promouvoir le bien-être du patient est l’un des six principes du Code de conduite de la profession infirmière.

Vous devez également vous demander si vous avez les connaissances, les compétences et le jugement nécessaires pour prendre en charge des réactions indésirables au médicament. Les normes d’exercice L’administration de médicaments et La prise de décisions sur les interventions comprennent des schémas décisionnels qui peuvent vous aider à décider si vous pouvez administrer un médicament ou exécuter une intervention.

3. Évaluez votre patient
Avant d’administrer une substance à un patient, réalisez une évaluation et déterminez si cette intervention est indiquée pour lui. Assurez-vous que le patient comprend l’intervention et qu’il est conscient des risques et des effets secondaires possibles. Vérifiez ensuite que le patient consent à cette intervention.

4. Évaluez l’environnement
Vous devez toujours exécuter des interventions dans des milieux d'exercice qui mettent la sécurité des patients au premier plan. Demandez-vous si l’environnement physique, notamment l’accès à l’équipement, est propice à l’exécution de l’intervention et si vous avez les ressources, humaines et matérielles, de surveiller et d’intervenir en cas de réaction indésirable.

5. Adoptez des pratiques exemplaires en matière de prévention et de contrôle des infections
Minimisez les risques pour vous-même et les autres en manipulant, nettoyant et mettant au rebus le matériel et l’équipement nécessaire à l’intervention de manière appropriée. Assurez-vous de suivre les meilleures pratiques ou les directives du fabricant pour le matériel et l’équipement que vous utilisez.

Comme les pratiques cliniques en matière de contrôle des infections évoluent constamment, il vous revient la responsabilité de vous tenir au courant. Assurez-vous de consulter les ressources appropriées, fondées sur des données probantes, pour vous procurer ces informations.

Pour toute question que vous pourriez avoir sur vos obligations redditionnelles en matière d’administration de produits cosmétiques injectables, écrivez-nous. Notre équipe du service Info-exercice peut éclairer votre prise de décisions.

Back to Top