mars 2021
Actualités

Les collèges de l'Ontario vont offrir des programmes de baccalauréat en sciences infirmières de manière autonome

Le 11 décembre 2020, le gouvernement a adopté une loi permettant aux Collèges d'arts appliqués et de technologie (CAAT) de l'Ontario d'offrir des programmes de baccalauréat en sciences infirmières de manière autonome. Avant ce changement, les étudiantes devaient obtenir un baccalauréat d’une université (bien que de nombreux collèges offraient aux étudiantes l'accès à cette formation en collaboration avec les universités).

Le mandat de l'OIIO est de protéger la population. Ainsi, lorsque le ministère de la Santé détermine qu'un changement doit être apporté à la réglementation, l'OIIO détermine si des changements doivent être apportés aux mécanismes réglementaires. Dans ce cas, le rôle de l'OIIO était de s'assurer que les diplômées de programmes de baccalauréat des CAAT seraient prêtes à intégrer la profession infirmière et à exercer de manière sécuritaire, compétente et éthique.

Comme tous les programmes de formation d’infirmière en Ontario, les programmes des CAAT doivent être soumis au processus d’approbation des programmes de l’OIIO, et recevoir l'approbation de notre Conseil avant d'être proposés aux étudiantes. Les programmes qui ne répondent pas à l’ensemble des normes ne sont pas approuvés.

Vos commentaires

Dans le cadre de la pratique habituelle de l'OIIO pour les changements apportés à la réglementation, nous avons organisé une période de consultation en octobre 2020. Nous avons reçu un nombre impressionnant de 5 407 réponses d'infirmières, d'éducateurs, d'étudiantes, d'employeurs d'infirmières et autres, au sujet du fait que les CAAT offrent des programmes de baccalauréat en sciences infirmières de manière autonome.

La majorité des répondants ont exprimé leur soutien à ce changement. Voici quelques thèmes qui en sont ressortis :

  • L'impression que les changements pourraient accroître l'accès aux programmes de formation, ce qui entraînerait une augmentation du nombre d'infirmières travaillant dans leur propre communauté

  • Les domaines d’exercice mal desservis, tels que les soins de longue durée, pourraient profiter du changement, car les programmes amèneraient davantage d'infirmières dans le secteur

  • Les avantages de l'enseignement supérieur, qui peut comprendre des classes moins nombreuses et un apprentissage plus pratique

Les personnes qui n'ont pas soutenu les changements ont pour beaucoup exprimé leur inquiétude quant au fait qu’une formation d’un collège est insuffisante pour préparer une IA à intégrer la profession. Nombreux sont ceux qui estiment que les exigences et la complexité de l’exercice actuel des IA nécessitent une formation universitaire.

Nous remercions toutes les personnes qui nous ont fait part de leurs commentaires sur ce changement. Un résumé des réponses que nous avons reçues commence à la page 59 de ce rapport, lequel a été reçu par le Conseil en décembre.

Vous avez d'autres questions sur le rôle de l'OIIO une fois que le ministère de la Santé de l'Ontario aura déterminé que des règlements sur les soins infirmiers doivent être modifiés? Consultez notre FAQ : Modification de la réglementation de la profession infirmière.

Back to Top