septembre 2020
Actualités

Notre histoire COVID-19 : Comment l’OIIO a réagi face à la pandémie

Lorsque la COVID-19 a été déclarée pandémie mondiale le 11 mars 2020, de nombreuses organisations et personnes ont dû prendre rapidement des décisions dans des circonstances tout à fait inédites. Alors que le système de santé était mobilisé pour faire face à la pandémie, en tant qu’organisme de réglementation, nous avons dû trouver de nouvelles façons d’honorer notre mission qui est de protéger la population en promouvant des soins infirmiers sécuritaires.

Pour la sécurité du personnel et de la population, nous avons fermé les portes de notre établissement dès que l’Ontario a déclaré l’état d’urgence le 17 mars et nous avons demandé aux membres de notre personnel de travailler de chez eux. Nous avions déjà créé un environnement de télétravail et élaboré un plan en cas de pandémie, donc l’adaptation s’est relativement bien passée.

Pour les processus d’inscription qui reposaient sur la distribution postale, nous avons rapidement mis en œuvre des solutions en ligne, comme des formulaires en ligne et des télécopies électroniques et nous avons encouragé les personnes à nous envoyer les documents par courriel plutôt que par la poste. 

Sachant que cette pandémie pouvait accroître la demande en soins infirmiers, nous avons immédiatement invité les infirmières admissibles, inscrites dans la catégorie de membre inactif et dont le certificat d'inscription a été récemment résilié, à demander la remise en vigueur de leur certificat d’inscription auprès de l’OIIO. Nous avons rapidement actualisé notre portail d’inscription en ligne pour permettre à ces infirmières de s’inscrire sans payer, du fait que nous avons annulé les frais de remise en vigueur du certificat durant l’état d’urgence.

Nous avons également commencé à envisager une solution qui nous permettrait d’inscrire, rapidement et en toute sécurité, les infirmières compétentes dans divers domaines de spécialité, afin de venir en aide au système de soins de santé de l’Ontario. Cette solution était l’ouverture de la catégorie d’affectation d’urgence (CAU), une catégorie d’inscription spéciale, conçue en vertu de la loi pour accélérer l’inscription à court terme des infirmières durant une crise sans précédent, comme une pandémie.

Pour la toute première fois, nous avons ouvert la CAU le 23 mars 2020, à la seule fin de permettre aux infirmières d’apporter leur aide durant la pandémie. Cette catégorie était destinée :

  • Aux jeunes diplômées de programmes de formation d’infirmière de l’Ontario

  • Aux infirmières qui ont basculé dans la catégorie de membre inactif ou dont le certificat a été résilié il y a moins de trois ans de cela

  • Aux infirmières inscrites et travaillant dans une autre province canadienne ou aux États-Unis

  • Aux infirmières formées à l’étranger qui répondaient à des critères spécifiques

Entre le 23 mars et le 31 juillet, nous avons inscrit 815 infirmières dans la catégorie d’affectation d’urgence, lesquelles ont travaillé dans divers milieux d’exercice, dont des hôpitaux, des foyers de soins de longue durée, des maisons de retraite et des bureaux de santé communautaires et publiques. Nous avons également inscrit 1 900 nouvelles infirmières dans les catégories générale et supérieure durant la même période, ce qui a ainsi permis au système de soins de santé de bénéficier d’une aide supplémentaire.

Lorsque l’Ontario est entrée dans sa Phase 3 de la pandémie, il est devenu évident que le système de santé gérait bien la pandémie et qu’il n’avait plus besoin d’une catégorie spéciale d’infirmières. Nous avons donc préparé la fermeture de la CAU. Les infirmières inscrites dans la CAU et leur employeur ont été avisés bien à l’avance de la fermeture de cette catégorie. Il a été donné la possibilité aux infirmières qui souhaitaient continuer d’exercer la profession infirmière en Ontario de demander l’inscription dans la catégorie générale ou la catégorie temporaire. Le 4 août, la CAU a été fermée. Toutefois, si le besoin s'en faisait sentir ultérieurement, à la demande du gouvernement, l’OIIO sera en mesure d’ouvrir à nouveau la CAU.

Nous vous remercions tous pour les efforts que vous continuez de déployer afin de lutter contre cette crise sanitaire mondiale et de soutenir le système de santé de la province!

 

Back to Top