Sur cette page

précédent Prochain

Votre bien-être compte

« Toutes les fois où nous pouvons écouter notre véritable soi et lui apporter les soins nécessaires, nous le faisons non seulement pour nous-mêmes, mais aussi pour les nombreuses autres vies que nous touchons. » - Parker J. Palmer (traduction libre)

Les infirmières et infirmiers sont tenus de prendre soin de leur santé.  Ils doivent chercher à obtenir de l’aide si leur santé affecte leur capacité d’exercer de façon sécuritaire[i].

Votre santé peut se répercuter sur les soins prodigués aux patients. Des études montrent qu’une fatigue physique et émotionnelle peut réduire votre fonctionnement cognitif, ce qui comprend la prise de décisions, la mémoire et l’attention[ii]. Nous connaissons tous des hauts et des bas, tant dans nos vies privées que professionnelles. Il est important de se poser et de réfléchir pour se demander si votre santé mentale et physique a des répercussions sur la qualité des soins que vous prodiguez. Si c’est le cas, le temps est peut-être venu de prendre soin de votre santé ou de vous faire aider par un professionnel.

Voici quelques questions d’orientation qui peuvent vous aider dans votre réflexion :

  • Quels sont les facteurs de stress actuels dans ma vie?
  • Quelles stratégies puis-je mettre en œuvre pour m’aider à surmonter ces facteurs de stress?
  • Est-ce que je prends soin de moi, physiquement, mentalement et émotionnellement?
  • Comment est-ce que je gère mon stress actuellement? Est-ce efficace?

En plus d’offrir des soins de qualité aux patients, les infirmières et infirmiers qui prennent soin de leur propre santé ressentent une satisfaction accrue dans leur vie privée et leur vie professionnelle, ils sont plus détendus et sont en meilleure forme physique[iii].

Voici quelques stratégies pour gérer son stress : interventions sur la pleine conscience. Vous pouvez accéder à une variété d’informations, notamment des applis en ligne gratuites pour guider des exercices de respiration et de méditation de pleine conscience.

  • Renforcer vos liens avec vos collègues afin de vous aider mutuellement et vous soutenir les uns les autres. Par exemple, avec vos collègues, vous pouvez envisager d’organiser une séance de formation sur l’autoprise en charge de la santé pendant la pause déjeuner.
  • Renforcer vos soutiens sociaux.
  • Participer à des ateliers, comme un atelier sur la gestion du stress.
  • Apporter des changements qui pourraient vous permettre de trouver un équilibre entre vie professionnel et vie privée.
  • Apporter des changements à votre alimentation et faire de l’exercice pour mieux gérer votre stress.
  • Chercher à obtenir des conseils, suivre une thérapie ou parler avec votre principal fournisseur de soins qui pourra vous indiquer où trouver de l’aide.
  • Se renseigner sur le Programme de santé pour infirmières, un nouveau programme volontaire, axé sur une détection précoce pour aiguillage vers un traitement de troubles liés à l'usage de substances et/ou de troubles mentaux.

À télécharger et imprimer : Fiche d’information sur l’autoprise en charge de la santé 



[i] Ordre des infirmières et infirmiers de l’Ontario (2019). Code de conduite. Extrait de https://www.cno.org/fr/proteger-la-population/code-de-conduite-pour-les-infirmieres/
[ii] Hume, L. (2018). An investment in staff well-being. Nursing Management, 49(12), 9-11
[iii] Johnson, J., Hall, L. H., Berzins, K., Baker, J., Melling, K., & Thompson, C. (2018). Mental healthcare staff well-being and burnout: A narrative review of trends, causes, implications, and recommendations for future interventions. International Journal of Mental Health Nursing, 27(1), 20-32. 
Lee, T. S. H., Tzeng, W. C., & Chiang, H. H. (2019). Impact of Coping Strategies on Nurses' Well‐Being and Practice. Journal of Nursing Scholarship, 51(2), 195-204.  
Page mise à jour le 15 avril, 2020
Dans ce contenu, le féminin est employé sans préjudice et désigne les hommes aussi bien que les femmes.