Quality Practice - A resource for nurses and nurse leaders
  juin 2019 | Volume 18 Numéro 3
www.cno.org | English Imprimer ce numéro 

imensionner 

Rappelez à vos nouvelles employées de mettre à jour leurs renseignements figurant au Tableau

Les infirmières sont tenues d’actualiser leurs renseignements d’emploi figurant au Tableau, toutes les fois où un changement se produit dans leur situation professionnelle. Si vous avez récemment embauché de nouvelles infirmières, veuillez leur rappeler cette obligation redditionnelle.

Les infirmières peuvent se connecter à Maintenez votre adhésion pour mettre à jour leurs renseignements. Cette mise à jour doit être effectuée dans les 30 jours suivant le changement. Nous exigeons cela pour que le tableau « Find a nurse » soit toujours à jour. Il est important que les membres du public et les employeurs puissent accéder à des renseignements exacts sur les infirmières. Cela améliore la transparence, favorise la confiance envers la profession infirmière et permet aux gens de prendre des décisions éclairées sur la personne qui leur prodiguera des soins.

  • Si n’importe laquelle des informations ci-dessous change, les infirmières doivent actualiser leurs renseignements sur Maintenez votre adhésion
  • Adresse professionnelle ou d’exercice. L’adresse et les coordonnées de leur(s) employeur(s) actuel(s). Cela comprend toute activité bénévole ou non rémunérée dans le cadre de laquelle vous prodiguez des soins infirmiers
  • Coordonnées. Afin que nous puissions joindre les infirmières pour leur communiquer une information importante, elles doivent s'assurer que leur adresse domiciliaire, numéro de téléphone et adresse de courriel sont actuels. Ces renseignements ne figureront pas au tableau Find a Nurse.
  • Autres certificats d’inscription ou permis professionnels. Les infirmières doivent déclarer tous les certificats d’inscription ou permis professionnels qu’elles détiennent dans toute province, tout territoire ou tout pays. Cela comprend tout permis d'exercer la profession infirmière additionnel émis par d’autres provinces ou territoires ou à l’extérieur du Canada, ainsi que tout certificat d’inscription ou permis professionnel non lié à la profession infirmière.

Pour les IP

  • Droits dans des hôpitaux et établissements de santé. Les IP devraient s’assurer de nous avoir communiqué une liste actuelle et complète de chaque hôpital ou établissement de santé où elles détiennent des droits. Elles doivent également nous faire savoir si leurs droits ont été révoqués, suspendus ou restreints. 

Si les infirmières ne mettent pas à jour cette information dans les 30 jours suivant le changement, elles pourraient alors être sanctionnées en payant des frais s’élevant à 100 $. Elles peuvent vérifier leurs renseignements pour s’assurer qu’ils sont à jour et au besoin les actualiser rapidement et facilement en tout temps sur Maintenez votre adhésion.

haut de page

Nous nous préparons pour le recrutement de membres pour nos comités cet automne

Pour l’OIIO, les comités sont essentiels à son mandat qui est de protéger la population. Pour les infirmières qui deviennent membres, cela représente une occasion de contribuer à la sécurité des patients, d’apprendre sur la réglementation et de peaufiner leurs compétences en prise de décision, communication et travail d’équipe. Elles peuvent ainsi réinjecter toutes ces connaissances dans l’emploi qu’elles occupent.

Chaque année, nous nommons des IAA, IA et IP à divers comités, dont les suivants : Comité de discipline; Comité d’aptitude professionnelle; Comité des enquêtes, des plaintes et des rapports; Comité d’assurance de la qualité et le Comité d'inscription.

Cette année, nous avions 10 sièges à pourvoir dans quatre comités. Le résultat a été très positif dans l’ensemble. Nous avons reçu 48 candidatures. Les postes vacants ont été comblés par des candidates qualifiées, mais nous avons reçu assez peu de candidatures d’IAA. Nous savons que les IAA qualifiées ne manquent pas! Plusieurs IAA siègent actuellement aux comités de l’Ordre, notamment en qualité de dirigeantes (comme notre présidente du sous-comité). Alors que nous planifions notre recrutement pour 2020, nous voulons faire savoir que nous aimerions recevoir davantage de candidatures d’IAA!

Pour siéger à un comité, il est important pour nous que les infirmières comprennent les normes d’exercice et comment l’exercice, le comportement et la santé d’une infirmière influent sur la sécurité du patient. Nous voulons que les infirmières démontrent leur engagement à vouloir agir dans le meilleur intérêt de leurs patients.

Connaissez-vous une IAA qui prend très à cœur les soins aux patients et qui, selon vous, serait un atout pour un comité? S’agit-il d’une personne que vous souhaiteriez voir s’épanouir autrement? Encouragez-la à se renseigner sur les comités statutaires de l’Ordre en visitant www.cno.org/committee-application (en anglais seulement).

Notre prochaine période de mise en candidature ouvrira au début de l’automne 2019.



Une nouvelle façon d’évaluer les risques

Traiter les préoccupations concernant le comportement d’une infirmière est l’une des façons pour l’Ordre de protéger la population. Lorsqu’un employeur, un patient ou un autre professionnel de la santé nous informe qu’il a un problème avec la conduite ou la compétence d’une infirmière, nous commençons par évaluer la conduite mise en cause afin de déterminer à quel point le comportement de l’infirmière présente un risque pour les patients. 

L’évaluation des risques est un processus complexe, nécessitant de prendre en considération de multiples facteurs. Pour nous aider dans ce travail, nous avons développé un outil qui facilitera notre processus d’évaluation. Vous pouvez consulter le nouvel Outil d’analyse des risques à www.cno.org/fr/proteger-la-population/deposer-un-rapport. La création de cet outil entre dans le cadre de nos efforts continus visant à améliorer nos procédures relatives à la Conduite professionnelle.

Lorsque nous avons créé l’outil, nous avons également ajouté quelques nouveaux facteurs fondés sur de récentes études. Par exemple, nous avons ajouté des facteurs pour nous aider à identifier les infirmières qui causent intentionnellement de graves préjudices. Cet ajout provient d’études que nous avons menées pour améliorer nos processus et appuyer l'Enquête publique sur les foyers de soins de longue durée.

En utilisant le nouvel outil, l’enquêteuse fera ce qui suit :

  • analyser la conduite de l’infirmière, notamment son intention, son comportement et sa réaction, ainsi que ses antécédents de conduite professionnelle
  • identifier le niveau de risque et si le comportement de l’infirmière était délibéré, irresponsable, s’il a mis les patients en danger et s’il a été le résultat d’une erreur humaine ou de système
  • trouver un équilibre entre les facteurs de risque fondés sur des données probantes et les facteurs atténuants
  • prendre en considération l’intérêt de la population, notamment le risque que l’infirmière en question réitère ses actes et nuise au patient

En utilisant les résultats, l’enquêteuse est alors plus apte à déterminer de manière précise le niveau de risque que présente une infirmière sur la sécurité publique et faire une recommandation à la directrice générale de l’Ordre. Ces recommandations peuvent varier en fonction de la gravité de la conduite professionnelle. Une infirmière qui affiche un comportement présentant un faible risque peut recevoir une lettre d’avis et d’instructions de l’Ordre lui demandant de revoir des normes d’exercice et des directives professionnelles spécifiques. Un comportement présentant un risque élevé peut donner lieu à une audience formelle afin de déterminer si la conduite de l’infirmière a enfreint les normes d’exercice. 

Pour en savoir plus sur ce processus, veuillez lire la section « Que fait l’Ordre lorsqu’il reçoit un rapport? », dans notre document L’obligation de déposer un rapport : Guide à l’intention des employeurs, exploitants et infirmières.

Vous pouvez en apprendre plus sur notre processus d’enquête et sur les facteurs que nous prenons en considération lorsque nous devons décider comment traiter les informations que nous recevons sur des infirmières à www.cno.org.



Une infirmière devrait-elle accepter une demande d’ami d’un patient sur un média social?

Une infirmière ne devrait pas entrer dans une relation amicale ou toute autre relation personnelle avec un patient, les membres de sa famille ou ses mandataires spéciaux. Elle devrait toujours séparer sa vie personnelle de sa vie professionnelle.

En communiquant sur un média social personnel, une infirmière franchit la limite (lien menant à une page en anglais seulement) qui la fait basculer d’une relation thérapeutique professionnelle à une relation personnelle, non professionnelle. Si vous, ou les infirmières que vous employez, souhaitez en savoir plus, nous vous invitons à lire le numéro d’avril de notre magazine en ligne L'excellence.

Plus de renseignements
Le Code de conduite stipule que les infirmières sont tenues de maintenir des limites professionnelles avec les patients et que les infirmières ne doivent pas partager les renseignements personnels d’un patient sur les médias sociaux.

En outre, l’International Nurse Regulator Collaborative, un groupe constitué de sept organismes de réglementation de la profession infirmière, dont fait partie l’Ordre, a publié un énoncé de position (en anglais seulement) sur l’utilisation des médias sociaux par les infirmières. Les infirmières peuvent lire ces recommandations pour en apprendre plus sur le respect des limites, une conduite professionnelle appropriée et la préservation de la vie privée des patients (ainsi que de la leur) lors de publications sur des blogues, le partage de photos et des publications sur les médias sociaux.

Notre webdiffusion sur les médias sociaux, Social Media: Reflect Before You Post(en anglais seulement), vous montre comment utiliser les normes d’exercice de l’Ordre et des questions de réflexion pour évaluer des situations avant de participer à toute activité sur les médias sociaux.  

Dans le présent contenu, le féminin est employé sans préjudice et désigne les hommes aussi bien que les femmes.